Page publique
www.syndicat-smi.fr
SYNDICAT NATIONAL DES S.M.I.
http://www.syndicat-smi.fr/public/perso/img-r57-a32.jpg

sous menu
MéMOIRE COLLECTIVE
► AG AMIENS GLISY
► Histoire du Greffier Municipal
► Les secrétaires généraux et les congrès des S.M.I.
► Les secrétaires généraux et les congrès (suite)
► Mémoire collective AG 2017
► Les secrétaires généraux et les congrès (suite)
► La marche des S.M.I.
► Congrès 1969 ORLEANS
► Condorcet
► DENIZE
► DEBAYE
► Vie de notre Syndicat
► AG de CHARTES 2015
► AG AMIENS 2016
► Testament

calendrier
Mois précédent Septembre 2019 Mois suivant
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            
Cliquez sur les cases rouges pour afficher l'évènement du jour.
Rechercher : http://www.syndicat-smi.fr/public/img/loupe.gif

DENIZE


Mémoire collective : Alphonse DENIZE ( AG de Niederbronn-les-Bains)
Aujourd’hui, dans le cadre de la rubrique « mémoire collective », je ne vais pas relater un événement marquant de la vie de notre syndicat comme je l’ai fait l’an dernier pour l’AG d’Orléans. Je me propose de rappeler la vie professionnelle et l’œuvre syndicale d’un ancien secrétaire général national qui a consacré une bonne partie de sa vie à notre cause commune. Michel, tu es actuellement le quatorzième (et peut-être le dernier) SGN de notre syndicat. Un article comme celui-ci sera peut être écrit pour toi dans une cinquantaine d’années, je ne sais par qui et dans quelle circonstance, mais certainement pas à l’occasion d’une AG de SMI qui n’existeront plus depuis longtemps sans doute, même pas lors d’une amicale des anciens SMI dont il ne restera guère de vivants, encore faudrait-il que quelqu’un se souvienne, en l’an 2064, qu’il y eut un jour des secrétaires de mairie-instituteurs et que ceux-ci avaient même eu un syndicat  qui a perduré encore pas mal d’années au XXIème siècle!
En attendant, nous allons faire le trajet inverse et nous tourner vers le passé d’il y a quelques décennies, c’est dire que personne d’entre nous ici, et moi le premier, je pense, n’a connu celui dont je vais parler. J’ai cité son nom l’an dernier car il était présent au congrès d’Orléans en 1969 où ce fut d’ailleurs sa dernière apparition. La photographie le montrant descendant de la tribune est la dernière qui nous soit parvenue. A l’époque, il n’était plus, et ce depuis pas mal de temps déjà, SGN des S.M.I. mais il continuait, en tant qu’honoraire, à participer activement à la vie de notre organisme.
Il était issu de la Parisienne comme ses prédécesseurs et plusieurs de ses successeurs. Je me suis laissé dire d’ailleurs, peut être à tort, je ne sais, qu’il était difficilement concevable, en des temps beaucoup plus reculés, que le SGN des S.M.I. ne soit pas issu de la Parisienne. J’ai trouvé cela curieux ; Paris est la capitale de la France, certes, mais quand même ! Le premier SGN « provincial » fut Henri POMPIER originaire de la Corrèze, puis plus tard il y eut Christian DEBERT, Jean CARRÉ, Patrick BACHMANN. Et nous voilà revenus à nouveau avec un « parisien », Michel, enfin parisien  du fin fond de l’Eure-et-Loir» ...
Beaucoup de nos anciens SGN ont eu, associé à leur nom, un qualificatif, un peu comme ce fut le cas pour les rois de France si je puis me permettre, en toute modestie, cette comparaison. En feuilletant le « Centenaire du Greffier », j’en ai relevé certains, comme « le conquérant  (Camille Béchu)», « le poète » (Paul Chaussebourg, bien sûr), « le téméraire » (Victor Dijeon), « le pragmatique » (Joseph André), « le loyal », « le battant » et « le gestionnaire » (André Caron), « le bûcheur » et « le bon sens paysan » (Henri Pompier). A partir de Roger PEILLON, je n’ai plus trouvé de qualificatif. Celui dont je vais retracer la carrière aujourd’hui était surnommé « le gérant ».
Je ne vais pas faire durer la devinette plus longtemps, et certains l’ont déjà reconnu, je vais vous parler aujourd’hui d’Alphonse DENIZE. Pour écrire mon propos, ce ne fut pas bien compliqué et cela ne m’a pas demandé beaucoup de recherches car  je me suis tout simplement reporté aux articles que Paul CHAUSSEBOURG, son successeur à la tête du syndicat, et Lucien SAVÉANT ont fait paraître dans le Greffier 252 du 3ème trimestre 1969 pour rendre hommage à celui qui venait de nous quitter.
Alphonse DENIZE débuta sa carrière de S.M.I. en 1920 dans le village d’Étreville, dans l’Eure, où il restera avec son épouse institutrice pendant 35 années. Il devient rapidement un responsable local du syndicat. Il est secrétaire général de sa section départementale en 1927, section qu’il va diriger jusqu’en 1954, date où il est sur le point d’être retraité. C’est un certain André CARON qui lui succèdera à ce poste, avant d’être plus tard SGN.
Alphonse DENIZE est élu Conseiller syndical national suppléant au congrès de Strasbourg, près d’ici, en 1938. Tout de suite après la fin de la deuxième guerre mondiale, il participe très activement à la reprise d’activité de notre syndicat. En 1946, il devient SG adjoint chargé du contentieux et assurera ce service pendant plus de 20 ans.
En 1955, au congrès de Carcassonne, il est élu SGN. Il restera à ce poste pendant 9 ans, jusqu’en 1964. Dès 1963, il souffre de graves problèmes cardiaques A Strasbourg, dans la même ville où 27 ans plus tôt il accéda aux responsabilités nationales, pour des raisons de santé il passe le gouvernail du syndicat à Paul CHAUSSEBOURG, devenant ensuite SG honoraire jusqu’en juillet 1969, date de son décès brutal. Le congrès d’Orléans, comme je le rappelais ci-dessus, fut donc le dernier auquel il a participé.
Luc SAVÉANT, dans son hommage lors des obsèques, rappelle qu’il fut pendant plus de 30 ans l’âme de la section de l’Eure et le qualifie « d’encyclopédie vivante de la fonction publique et de l’administration communale », « jamais pris de court, il savait régler, avec sa mesure de normand, les questions les plus embarrassantes et les plus complexes. »
Paul CHAUSSEBOURG a ensuite pris la parole, en tant que SGN, pour lui rendre un très vibrant et très émouvant hommage. Il note « la gravité de la parole, l’austérité du verbe, la mesure de la pensée et l’ardeur à défendre une cause » de son prédécesseur. Il rappelle son enfance, l’École normale et la dure période de la guerre 1914-1918 qui ont fait de lui l’instituteur tel que l’avait imaginé l’ambition de ses premiers espoirs. Il rappelle également son action exemplaire de responsable du contentieux en défendant ses camarades « avec ardeur, prudence, fermeté et toute son énergie ». Pendant les 9 années où il fut SGN, il « avait fait du syndicat sa chose et s’était identifié à elle ».
Quand on relit ces hommages, même 45 ans après, on se rend bien compte que, derrières les mots empreints d’émotion et de louanges sincères et méritées, Alphonse DENIZE était un S.M.I. hors norme, entièrement voué à ses élèves et à ses concitoyens, et qui n’a cessé d’œuvrer pendant des décennies pour conseiller souvent, rassurer parfois, aider au besoin, défendre quotidiennement, en un mot guider sans relâche ses collègues au nom du syndicat. Nul doute qu’en le choisissant pour diriger les instances nationales, les collègues de l’époque ont fait le choix qui s’imposait.
Les temps ont changé bien sûr depuis 45 ans, les conditions d’exercice de notre profession n’ont plus grand-chose de comparable certes, mais souvenons-nous encore longtemps de nos anciens comme Alphonse DENIZE et bien d’autres, eux qui nous ont montré la voie à suivre, eux qui ont beaucoup œuvré à leur époque et avec les moyens de leur époque pour que nous qui sommes encore là aujourd’hui, même si nous ne les avons pas connus, soyons leurs dignes successeurs. N’oublions pas trop rapidement le travail gigantesque qu’ils ont accompli pour notre cause. En rappelant leur mémoire, montrons-leur que nous sommes respectueux et reconnaissants de leurs mérites et de leur action pour le bien de leurs contemporains et de leurs successeurs que nous sommes. Le rappel de l’action qu’Alphonse DENIZE a menée et que je viens de brièvement retracer puisse-t-il en être un bien maigre remerciement.

Copyright (c) 2005 - Tous droits réservés. http://www.syndicat-smi.fr/public/perso/enveloppe.jpg Nous contacter ImaWeb  &  A GE D I